Galerie Maria Lund

Sketch 2016, arrêt sur image copie
/////////////////////////////////////////////////////////
Galerie Maria Lund
48 rue de Turenne, 75003 Paris.
Tel : 01 42 76 00 33
www.marialund.com
/////////////////////////////////////////////////////////

Esben KLEMANN
Sketch, 2016, 8 min.
Dessin sur Ipad

Cette nouvelle vidéo s’inscrit dans la suite du programme artistique de son concepteur : une improvisation en principe sans fin. Le travail d’Esben Klemann fonctionne selon une logique par associations d’idées et de formes : Les traits et les structures ondulent, montent, descendent, enroulent, se densifient, glissent et se jettent dans le vide en s’effaçant pour aussitôt repartir. Tout est potentiellement en transformation dans un mouvement où l’imprévu constitue un élément important. Les «constructions» d’Esben Klemann sont des folies contemporaines, poétiques et drôles, des instantanés d’une liberté du tout possible.

Esben Klemann : « Je fais des choses qui ne peuvent en apparence être faites… parce que c’est TOUJOURS intéressant ! La somme de mes expériences balance des idées dans l’espace et me défie pour que je leur donne un corps physique » dixit Esben Klemann. Voici le programme de ce multi-artiste danois qui aborde tout média avec une approche ludique dans un défi permanent des matériaux selon le principe de l’incertitude systématique. L’exposition présentera des oeuvres qui évoluent autour d’architectures imaginaires en métamorphose : la vidéo Sketch 2016, un ensemble de dessins au stylo et du dessin en grès – une de ses matières de prédilection. Le travail d’Esben Klemann fonctionne selon une logique par associations d’idées et de formes : Les traits et les structures ondulent, montent, descendent, enroulent, se densifient, glissent et se jettent dans le vide en s’effaçant pour aussitôt repartir. Tout est potentiellement en transformation dans un mouvement où l’imprévu constitue un élément important. Ses interventions et sculptures dans l’espace réel se greffent, parasitent et s’inspirent de ce qui est donné pour l’emmener ailleurs… En cela Esben Klemann est bien de son époque où le désir de la maîtrise et de la poursuite d’une idée ont cédé la place à une quête de l’inconnu, voir une forme d’inclinaison devant les forces qui nous échappent. L’observation permet ensuite de mieux les saisir jusqu’à l’échappée suivante…

Esben Klemann (né en 1972) est passé par l’Académie royale des Beaux-Arts du Danemark, avant de multiplier les expositions à travers le pays, dans les institutions (Charlottenborg, Bornholms Kunstmuseum, Vejen Kunstmuseum, Danmarks Keramikmuseum), les galeries et l’espace public. Il a notamment été invité, en 2013, par la ville de Vejen, à installer 14 sculptures en béton dans l’espace public (projet EGNSBETON). La Galerie Maria Lund l’a exposé une première fois à l’été 2013 dans le cadre de Terres – Copenhagen Ceramics Invites (Nouvelle vague – Palais de Tokyo-CPGA). L’année suivante un ensemble de sculptures et une vidéo était sa contribution à Chaotiquement votre. Dernièrement la galerie a montré son travail à ART15 (Londres) et Le Parcours Carougeois (Suisse) a accueilli une sélection de ses sculptures pour son édition 2015. L’œuvre d’Esben Klemann fait partie de nombreuses collections de référence au Danemark dont celle du Fond national pour l’art; cette année il réalise trois commandes pour l’espace public.



Les commentaires sont fermés.