Galerie Vanessa Quang

deuxyeux
///////////////////////////////////////////////////////////////////////
Galerie Vanessa Quang
7 rue des Filles du Calvaire, 75003 Paris.
Tel : 01 44 54 92 15
www.gvqgallery.com
/////////////////////////////////////////////////////////////////////

Martin LORD

Deux yeux, dessin animé en couleur, muet.
Dimensions variables, 12 s, en boucle, 2011.

La chaise d’Houdini, vidéo couleur, muet.
Dimensions variables, 4 min 48 s, en boucle, 2013.

X
Entre nature et culture, entre obscurité et lumière, entre l’homme et l’animal, entre BD et cinéma, entre noir et blanc, entre liens collectifs et sentiments personnels, Martin Lord dessine des cycles, des mouvements, des histoires qui n’en sont pas mais qui nous font tout à la fois rire et trembler, des scènes mystérieuses où l’anatomie humaine est faussée, parfois même absente.

Dans Deux yeux, deux yeux scrutent, mais sans comprendre ce qu’ils voient.
Dans La chaise de Houdini, seule, au milieu d’une pièce vide, se meut.

La recherche de l’à-peu-près : ce qui est tangible en regardant ces œuvres c‘est le faire manuel. On est en face d‘une construction, d‘un système, imaginaire à la trame énigmatique. L’engagement figuratif incarne cette narration qui trace la fine ligne entre une structure évidente et complexe. La démarche compose, ainsi, une œuvre s‘employant à inventer des assemblage inhérents aux sujets et aux formes. Que ce soit par le dessin, l’objet sculptural, l’animation ou l’installation, chaque élément est engagé dans un plus large processus inter-connectif.
Puisant des influences dans le cinéma, la bande dessinée, l’histoire de l’art, le design et l’architecture, ce travail s’apparente autant à un dépliage discontinu de faits et de situations, qu’à un récit opaque. Il est d’une volonté de créer une imagerie perplexe qui soumet un doute au sens de l’œuvre. Ce travail donne la forme et l’élan d’un récit, le reste est à combler par le spectateur : le sens de l’œuvre naîtra ainsi du travail collectif entre le regardé et le regardant.
On y voit la proposition d’un autre réel. La lecture de l’œuvre prends une nouvelle ampleur grâce à sa mise en espace. Traités indistinctement par la même ligne claire, le personnage, la structure, le souple, le solide, le vaporeux, l’onomatopée, le texte et le mouvement s’entrecroise sans contexte dans une apparente neutralité surprenante.

Martin Lord est né en 1974 à Montréal, Canada. Il vit et travaille à Paris, France.



Les commentaires sont fermés.