Galerie Michèle Chomette

PHILLIPS CROSSTALK 2004 OK

//////////////////////////////////////////////////
Galerie Michèle Chomette
24 rue Beaubourg, 75003 Paris.
Tel : 01 42 78 05 62
OUVERT DE 14h à 20h
////////////////////////////////////////////////

Paulette PHILLIPS
Crosstalk, 2004.
Film 35 mm transféré sur DVD, 7 min, couleur, son stéréo, en projection murale.
Bande magnétique digitale Beta + DVD signé, daté, titré et numéroté par l’artiste 2/5.

Crosstalk est un terme qu’emploient des organismes pour entrer en communication quand ils sont en détresse. Tourné en film 35mm; la projection en boucle est un passage extrait du film que j’ai réalisé dans lequel une femme provoque une perturbation et arrête un tramway. Nous ne voyons pas la perturbation, dans cette installation nous restons cantonnés à l’espace intermédiaire – alors que nous faisons cercle et observons l’événement invisible, nous sommes piégés en train de contempler notre propre voyeurisme, le nôtre à l’image de celui des passants qui épient le trauma ou la perturbation.

Cette projection viendra parfaitement s’inscrire dans le propos de l’exposition en cours (4 février – 26 mars 2016) : A VOUS DE VOIR / TEST YOUR WAY OF SEEING, que nous aurions tendance à qualifier de première exposition interactive à la galerie. En effet ce sera aux visiteurs d’interpréter les œuvres énigmatiques, ambigües, peu évidentes, à plusieurs entrées de lecture, qui seront exposées, et de traduire ce qu’ils voient, ou croient voir, en complétant en toute liberté les listes mises à leur disposition, voire même en y ajoutant des titres, car ne figureront que les noms des artistes et les dates de réalisation : à leurs yeux, que représentent-elles, que signifient-elles ?

Photographies contemporaines 1980 – 2015 :

PASCAL AMOYEL – ARNAUD CLAASS – MARINA GADONNEIX – CHRISTIAN GALZIN
GUILLAUME LEMARCHAL – DIDIER MORIN – JÜRGEN NEFZGER – PAULINE RÜHL-SAUR
JACQUELINE SALMON – OTMAR THORMANN – YVES TREMORIN – RIWAN TROMEUR

Paulette Phillips : « Je m’intéresse particulièrement au paradoxe, au malaise, à l’humour et à la contradiction. J’aime m’adresser directement au spectateur et l’impliquer dans le processus de visualisation, je travaille avec l’installation, le cinéma, le son, la performance, l’électromagnétisme, la photographie numérique, la vidéo, la lumière et les mécanismes.
Mon travail questionne la soi-disant stabilité de structures telles que la « nature humaine », la connaissance et l’architecture, et comment celles-ci au fil du temps viennent à être contestées, à disparaitre ou bien à ce que la nature se les réapproprie. La psychanalyse propose un modèle pour appréhender le comportement comme une forme de résistance politique, un mécanisme de survie face aux traumatismes où les conventions sociales sont mises en échec par l’irrégularité et l’imprévisibilité. Mon intérêt pour la nature psychologique et sociale des phénomènes – pourquoi et comment se manifestent les choses – est guidé par la recherche d’histoires qui oscillent entre le romantique et le scientifique.

Le travail de Paulette Phillips joue sur la relation entre spectateur et sujet, en se concentrant sur la prise à témoin, le regard et la réflexion. On retrouve de façon constante dans son travail un intérêt sur la façon dont les données psychologiques participent du monde physique. Ces trente dernières années, elle a travaillé avec les arts visuels, le cinéma et le théâtre, pour se concentrer depuis quinze ans sur la sculpture et les installations filmiques, ainsi que présenté outre au Canada, principalement au Royaume Uni, en France et en Allemagne. Ses films ont été projetés entre autres au Berlin International Festival – Forum Expanded, à la Tate Modern, Londres, au Centre Pompidou, Paris, et au Festival Images Film, Toronto. Ses œuvres figurent dans de nombreuses collections publiques, dont celles de la National Gallery, Ottawa, des Oakville Galleries, Ontario, du Museum of Modern Art, New York, et du FRAC Haute-Normandie en France, ainsi que dans des collections privées et d’entreprises comme celles de Gluskin Sheff + Associates et de la BMO Bank of Montreal. Paulette enseigne les pratiques artistiques basées sur le temps et l’art contemporain au College d’Art et de Design, Université de l’Ontario (OCAD) et assure en intérim la Direction du Programme d’études supérieures des Masters interdisciplinaires en Art-Media et Design (IAMD).

X

Paulette Phillips est née à Nova Scotia; Elle vit et travaille à Toronto et Londres MFA, sculpture York University. Professor, Film, Video and Installation Practices, OCAD University.

www.paulette-phillips.ca



Les commentaires sont fermés.